Mardi le 14 septembre 2010 à Kabuga a eu lieu la cérémonie de bénédiction du chemin de la croix présidée par Monseigneur Thaddée Ntihinyurwa, archevêque de Kigali.

 

Ce chemin de la croix, nouvellement construit est composée de la station zéro qui est la statue de Jésus priant dans le jardin du Gethsémani. De la première à la dixième, toutes les stations se suivent le long de la clôture de la parcelle de Kabuga. La onzième, la douzième et la treizième station se trouvent sur le podium de vénération de la croix. La quatorzième station se trouve dans la chapelle du tombeau de Jésus où sont aussi placées les reliques du Calvaire à vénérer. Il s’agit d’une pierre qui vient du Calvaire de Jérusalem là où notre Seigneur Jésus Christ était crucifié. La quinzième station c’est la statue de Jésus Miséricordieux qui se trouve devant la chapelle du sanctuaire de la Miséricorde Divine.

 

Après la bénédiction du chemin de la croix et la vénération des saintes reliques, la célébration eucharistique a suivi. Celle-ci a eu lieu au podium de vénération de la croix.

 

Dans son homélie, l’Archevêque a insisté sur le sens du mystère de la croix et le lien que chaque chrétien doit faire entre les souffrances de Jésus et notre propre souffrance quotidienne, en d’autres termes, il invitait tous à lier la croix du Christ à leurs croix quotidiennes.

 

A la fin de l’Eucharistie le Père Stanislas Filipek, recteur du sanctuaire de la Miséricorde Divine de Kabuga, a pris la parole pour remercier Monseigneur l’Archevêque, mais aussi Monsieur Jan Funek artiste réalisateur de ce chemin de la croix, Monsieur Viateur Munyawera et monsieur Ildefonse Biregeya respectivement concepteur et réalisateur de la construction du podium et tous ceux qui ont eu part dans la préparation de cette journée notamment les chrétiens de Kabuga. Il a ensuite adressé à l’Archevêque quelques demandes :

 

 

- Que Kabuga devienne un lieu qui aide les chrétiens à méditer sur le mystère de la croix du Christ.

- Que la fête de l’exaltation de la croix soit célébrée au sanctuaire de Kabuga chaque année.

- Que Monseigneur l’Archevêque déclare publiquement ce lieu saint à Kabuga, comme Sanctuaire de la Miséricorde Divine.

 

En conclusion, nous rendons grâce à Dieu qui nous a fait les témoins de cet événement inoubliable. Nous sommes invités à faire nôtres tous les messages donnés par tous ceux qui ont pris la parole en ce jour. Méditer sur le mystère de la croix du Christ ; la lier avec nos croix quotidiennes ; venir à Kabuga souvent pour prier surtout le 14 septembre.

 

  Fait par  Père Honoré Bahire,sac